La Tunisie représente aujourd’hui 7 % des importations européennes de jeans

535 millions de jeans en denim ont été importés par l’Union européenne en 2015, destinés à ses 508 millions de consommateurs. Le marché du jeans est particulièrement dynamique, concernant toutes les classes et tous les âges, les hommes et les femmes, des enfants jusqu’aux seniors, des actifs aux retraités, des ouvriers aux cadres. Porté aussi bien en été qu’en hiver, en toutes occasions et pour tous usages, le jeans est aujourd’hui un élément incontournable de l’habillement des Européens.

C’est ce qui ressort d’une conférence économique animée par Jean-François Limantour, président d’Evalliance, et organisée par Messe Frankfurt France dans l’enceinte de ses salons Texworld-ApparelSourcing-Avantex-Avanprint au Parc des expositions de Paris-Le Bourget, le lundi 15 février.

 

source

 

UE : VERS UN LIBRE-ÉCHANGE PLUS FAVORABLE À LA TUNISIE

La députée européenne Marietje Schaake appelle l’Union européenne (UE) à ouvrir davantage ses marchés aux produits tunisiens.

 «La Tunisie est le seul pays à avoir réussi sa transition démocratique, au lendemain des soulèvements populaires de 2011 en Afrique du nord et au Moyen-Orient. Le soutien de l’UE, en cette étape difficile, et le renforcement des réformes démocratiques en Tunisie sont essentiels, d’autant plus que la région demeure très instable et la situation y est encore incertaine», a déclaré la députée pour les Pays-Bas Marietje Schaake, citée par ‘‘European Business Express’’.

Dans cette déclaration faite à l’approche du démarrage des négociations entre Bruxelles et Tunis sur l’Accord de libre échange complet et approfondi (Aleca) devant concerner les secteurs des services et de l’agriculture, Mme Schaake, a défendu les intérêts tunisiens mieux même que les responsables tunisiens. «La rareté des emplois et des opportunités a été une des raisons principales des mouvements de protestation de 2011 et plusieurs des problèmes auxquels le pays était alors confronté font toujours partie du quotidien vécu par la population. La croissance économique sera intégrée dans les règles de l’accord commercial, qui veillera à ce que les incitations aux réformes économiques et institutionnelles soient véritablement mises à exécution», a ajouté la députée européenne.